Le smart retail à la rescousse des magasins physiques

Les ventes en ligne enregistrent une progression environ 10 fois supérieure à celle du commerce physique. Face au e-commerce, les magasins physiques peuvent utiliser la même arme : la technologie. C’est là qu’entre en jeu le smart retail, cet espace de vente amélioré par l’équipement technologique de pointe, à l’instar des miroirs connectés ou encore des caisses mobiles.

smart-retailLes technologies de smart retail sont en constante évolution : les micropuces deviennent de plus en plus puissantes, les écrans d’affichage gagnent en niveau de définition, de nouveaux logiciels performants font leur apparition. Mais la force des magasins connectés, c’est de combiner ces technologies qui améliorent entre autres la relation client, avec les atouts du retail traditionnel (relation directe avec les produits, présence de conseillers en chair et en os, etc.).

Autre atout du smart retail : réinventer l’expérience client. Selon Luc Dammann, directeur général Adobe Europe de l’Ouest et du Sud, 9 organisations sur 10 voient l’expérience client comme un levier majeur de compétitivité ! Au-delà de chercher à améliorer le confort d’achat, les technologies des smart retails permettent de personnaliser la manière de s’adresser à son client. Les miroirs connectés, qui permettent d’essayer virtuellement des articles, peuvent par exemple recommander aux personnes qui lui font face des produits ou des couleurs selon leur apparence. Les outils intelligents s’adressent de manière individualisée aux prospects en partie grâce à des algorithmes d’achat prédictif. Pour améliorer ces algorithmes, les technologies des smart retails sont bien sûr en capacité de recueillir des données en amont.

Les outils de smart retail et le RGPD

Depuis le 25 mai 2018, le règlement général sur la protection des données (RGPD) est venu durcir la manière de recueillir et de traiter des données réalisées par des entreprises sur les citoyens européens. Ce règlement impacte les commerçants possédant une base de données client. Les technologies utilisées dans une stratégie de smart retail doivent dès lors être adaptées aux nouvelles réglementations. C’est le cas des outils intelligents proposés par Tandem.

Que révèle le baromètre smart Retail 2018 ?

Les grandes enseignes adeptes des écrans d’affichage

La deuxième édition du baromètre Smart Retail, menée de concert par Samsung et LSA, dévoile que les écrans d’affichage sont présents dans environ 6 points de vente sur 10. Le baromètre relève également un lien entre le nombre de points de vente et l’équipement en écrans d’affichage. Ainsi, une large partie des grandes enseignes (possédant plus de 100 points de vente) détiennent des écrans d’affichage.

Un fort développement des solutions nomades

En 2017, les solutions nomades ont su investir de plus en plus de magasins, que cela soit pour fluidifier le parcours du client ou pour favoriser la vente. Le paiement mobile, par exemple, a été mis en place par 36 % des enseignes, soit 11 points de plus que l’année précédente.

Le smart retail améliore l’image de l’enseigne

Le premier impact constaté par le déploiement de dispositifs digitaux est l’amélioration de l’image de l’enseigne. Ce point positif a été relevé par 53 % des interrogés, soit neuf points de plus que l’année précédente ! La hausse du panier moyen est quant à elle constatée par 15 % des enseignes.