Le bio en France : une filière en pleine forme, mais également sous pression car très sollicitée

À l’heure actuelle, le bio est partout ! Avec une demande de plus en plus importante, 7 Français sur 10 consomment ou utilisent des produits bios au moins une fois par mois. Une question de préférence qui devient maintenant un besoin grandissant chez les consommateurs, et qui contraint davantage le secteur à être plus productif.

Le secteur du bio en pleine croissance

Magasin bio2017 a été une année révélatrice pour le bio en France en termes de croissance. En quelques chiffres, cela se résume à : 36 664 de producteurs (hausse de 13,6 %), 1,77 million hectares de terrains de culture écologique, 12 238 de transformateurs (hausse de 15,5 %), et 4 752 de distributeurs (hausse de 18 %).

Ce progrès exponentiel a donc permis à la France de générer un chiffre d’affaires de plus de 8 milliards d’euros. Un exploit qui lui vaut la qualifie de 3e exploitant de produits bio en Europe, et 2e marché bio en Europe.

La filière bio devient également une niche d’emploi importante. Elle a notamment pu générer environ 134 500 emplois directs jusqu’en fin 2017. À noter que dans ce secteur, on recense une croissance d’emploi de 9,5 % par an en moyenne, et ce, depuis 5 ans !

Les enjeux du secteur des produits biologiques

Cette croissance importante vient aussi avec un Mag-bioinconvénient majeur : l’insuffisance de l’offre face à la demande. Par conséquent, le secteur est obligé d’importer 29% de produits biologiques afin de mieux répondre aux besoins des consommateurs.

Cette incapacité peut provenir de certains facteurs en relation avec les enjeux du secteur bio actuel :

  • L’innovation des techniques de production et l’intégration des nouvelles technologies honéreuses
  • L’obligation d’accroître un volume de production favorable pour des rendements à long terme.
  • Le devoir d’établir une filière mature pour accéder à un financement plus solide et pérenne.
  • Le problème de vol en magasin des produits à forte plus-value.

Les équipements antivols spécifiques au milieu du bio

Les vols sont bien entendu des facteurs qui nuisent à une bonne productivité dans le secteur bio. Ils s’immiscent un peu partout, depuis les cultures jusqu’aux rayons. Depuis, des entreprises ont développé des solutions pour faire face au problème.

Le spécialiste des équipements de sécurité Tandem s’est spécialisé dans le secteur du bio à travers des expériences avec notamment :

  • le réseau de magasins de produits biologiques Biocoop, qui propose des produits bio issus du commerce équitable,
  • les supermarchés bio NaturéO,
  • les Comptoirs de la Bio, un groupement de magasins bio indépendants vendant uniquement des produits bio et des écoproduits.

Des dispositifs adaptés à tout point de vente de produits biologiques

Afin de prévenir des cas de vols sur le marché bio, Tandem a développé des solutions axées sur la sécurité des produits et des magasins bios :

  • Des antennes antivols recyclées et des antennes antivols en bois et éco-responsables qui se fondent parfaitement bien dans les magasins bio.
  • Des étiquettes et accessoires antivol discrets et respectueux du produit qui permettent de lutter parfaitement contre la démarque inconnue.
  • Un service « Source Tag-In » pour gérer la chaîne logistique et pour déployer les antivols dès la production.
  • La vidéoprotection pour avoir une meilleure zone de couverture d’un point de vente (caméras, enregistreurs, moniteurs, vidéosurveillance à distance).
  • Le comptage et l’analyse, grâce à des caméras intelligentes et des logiciels permettant de maîtriser l’accès et le degré de fréquentation dans un magasin.